La Centrale électrique du Barrage de Grangent

Visite guidée à Saint-Just Saint-Rambert

Barrage de Grangent

C’est au pied de l’immense mur du barrage de Grangent que se trouve la centrale électrique. Installée en 1957 par EDF pour la production hydraulique d’électricité, elle poursuit 60 ans d’activité en utilisant la force motrice de l’eau du fleuve Loire qui permet ainsi d’obtenir une électricité verte.

Sensations garanties face aux turbines !

 

 

ATTENTION : âge minimum autorisé : 12 ans. Titre d’identité valide obligatoire (carte nationale d’identité, permis de conduire, passeport) à communiquer lors de l’inscription et à présenter le jour de la visite.

Pantalon, manches longues, chaussures plates et fermées obligatoires. Les sacs sont interdits dans l’enceinte de la centrale. L’organisation se réserve le droit d’annuler en cas de problème technique ou météorologique. Photos interdites.

Clôture des inscriptions 24h avant la visite.

Agenda

HIVER

Mardis 12, 19, 26 février à 14h30

Mardis 5, 26 mars à 14h30

printemps

Mardis 2, 9, 16, 30 avril à 14h30

Mardi 14, 21, 28 mai à 14h30

Mardis 4, 18, 25 juin à 14h30


été

Mardis 2, 9, 16, 23, 30 juillet à 14h30

Mardis 6, 13, 20, 27 août à 14h30

Mardis 10, 24 septembre à 14h30

automne

Mardis 8, 22, 29 octobre à 14h30

Mardis 12, 26 novembre à 14h30

Mardi 10 décembre à 14h30


Tarifs

Tarif plein 7€, tarif réduit 6€, tarif privilège 5,50€

INSCRIPTION OBLIGATOIRE


Plus de 60 ans de production d'électricité hydraulique à Grangent !

> Histoire

En 1892 est construite une première usine électrique près de la presqu'île du Châtelet. Il s'agit déjà d'une centrale hydraulique : on utilise la force motrice de l'eau qui alimente des turbines. Le projet est notamment initié pour approvisionner les ateliers de passementerie stéphanois en électricité. Ainsi, les passementiers cessent de "barrer" et électrifient leurs métiers : une révolution technique !

Centrale électrique de Saint-Victor-sur-Loire

La petite centrale électrique s'avère vite insuffisante. Elle n'exploite qu'une infime richesse de ce que le fleuve peut offrir. Dès 1942, on réfléchit à l'établissement d'une chute d'eau, autrement dit un barrage. On lance alors les repérages en amont de Saint-Just Saint-Rambert, là où les gorges de la Loire sont suffisamment profondes et étroites. Ce n'est qu'en 1951 que l'emplacement est déterminé suite à des études détaillées du site. Ce barrage se nommera Grangent, du nom de la tour médiévale construite sur un piton rocheux à proximité.

Gorges de la Loire Saint-Just Saint-Rambert

Le chantier débute en 1955 et dure 2 ans. A l'occasion du chantier, l'ancienne ligne de chemin de fer qui auparavant reliait Saint-Just à Firminy en traversant les Gorges de la Loire est ré-ouverte pour l'acheminement des matériaux.

Petit à petit, on monte le mur de ce barrage voûte : 55 mètres de hauteur sur 8,5 mètres d'épaisseur. 4 vannes d'évacuation de crue. On creuse dans la roche les tunnels d'arrivée d'eau dans la centrale électrique en contrebas du mur du barrage. Cette conduite forcée de l'eau entraînée dans sa chute permet alors d'actionner les turbines de l'usine électrique et ainsi de produire de l'électricité.

> Une énergie verte

Depuis 60 ans maintenant, la centrale électrique de Grangent produit de l'électricité. Une électricité verte obtenue grâce à une énergie renouvelable : l'eau. Tout l’intérêt de la production hydraulique d'électricité est de pouvoir réagir en temps réel aux besoins de consommation. Il n'est toujours pas possible aujourd'hui de stocker l'électricité. Il est donc nécessaire de pouvoir être réactif dans la production d'énergie pour répondre aux besoins qui varient à chaque moment de la journée et de la semaine ainsi qu'aux conditions météorologiques.