Les sources d'eaux minérales Parot

Visites guidées à Saint-Romain-le-Puy

Ancienne étiquette Parot

Source Parot,

eau minérale naturellement gazeuse

> HISTOIRE

Ancienne affiche Parot

1800-1801 : Un agriculteur découvre une source d'eau sur son terrain, il s'agira de la source « Fontfort ».

1884 : Lors de la construction du canal du Forez passant par Saint-Romain-le-Puy, l'entrepreneur des travaux, François Parot, effectue divers sondages et en 1885, découvre une deuxième source qu’il baptise naturellement de son nom.

1891 : Un habitant ingénieur demande l'autorisation d'exploiter une source voisine sur sa propriété et cède ses droits à la "Société générale des eaux de Saint-Romain" qui donne à la source le nom de Saint-Romain naturelle, puis de Puits-St-Georges.

 

 

A cette époque, le thermalisme est en vogue, mais le fondateur de la société, François Parot, s'oriente directement vers la mise en bouteille et les eaux minérales de table qui prolongent les bienfaits de la cure, après avoir créé la société anonyme Parot en 1899.

> EAUX MINERALES NATURELLEMENT GAZEUSES

Le cycle de l'eau minérale

Le Forez, tout comme le Roannais fait partie des anciennes zones d’effondrement engendrées par le plissement des Alpes, il y a plusieurs dizaines de millions d’années. 

Cette activité a marqué l’apparition de failles facillitant les remontées volcaniques qui, en refroidissant, ont donnés les divers pics basaltiques présents dans la plaine : Saint-Romain-le-Puy, Saint-Georges-Haute-Ville, Montverdun, Chalain d’Uzore, Montbrison...

L’eau de pluie s’infiltrant dans le sol, traversant ces roches volcaniques, se charge en minéraux, jusqu’à rencontrer suffisamment de chaleur et de gaz pour remonter, naturellement gazeuse, ici sous forme de nappe phréatique.

> DE LA SOURCE A LA BOUTEILLE

Embouteillage

L’eau est captée pour les trois sources grâce à un système de pompage artésien, qui doit être immergé pour fonctionner, puis à travers un réseau de conduits en inox alimentaire, pour être dirigée vers la station de déferrisation.

En effet, le fer contenu dans l'eau minérale est enlevé de manière à ne pas avoir de dépot en fond de bouteille. 

L'eau est ensuite acheminée vers la salle d’embouteillage pour remplir les bouteilles plastiques ou en verre. Intervient ensuite l'étiquetage et le conditionnement, avant d’être transportée et commercialisée.

> SOUFFLAGE DES BOUTEILLES PLASTIQUE

Soufflage des bouteilles plastique

Les bouteilles plastique sont en PET (polyéthylène téréphtalate) apportant une grande résistance et une meilleure conservation de l'eau à l'intérieur.

Les bouteilles arrivent sur le site de Parot en préforme. Seul le goulot de la bouteille est formé, il reste à souffler la partie inférieure pour obtenir la bouteille voulue. Deux machines travaillent à cet effet. Les préformes sont tout d'abord chauffées avant d'être enfermées dans un moule pour être soufflées. Ainsi, pour changer la forme de la bouteille voulue, il n'y a qu'a changer les douze moules de la machine.


Les Sources Parot... EN VIDEO