UNE COURTE DOSE DE PATRIMOINE
Numéro 35
Visualiser ce mail sur le web
Podcast

Retrouvez les courtes doses de patrimoine en podcast audio...

> ECOUTER

La légendaire vierge noire de Bonson 

Près de la rivière Le Bonson, dans la ville du même nom, se dresse depuis la fin du XIème siècle une jolie chapelle romane. A l’origine de la construction de cette chapelle, une légende nous raconte comment la figure d’une vierge à l’enfant a fait son apparition…

> La légende

Un jeune berger faisant paître son troupeau sur les bords du Bonson s'amusait avec son chien à l'ombre d'un gros arbre touffu dont le tronc avait été meurtri profondément par la foudre. Le regard de l'enfant fut attiré par un objet insolite gisant dans le creux de l'arbre, derrière des ronces et des herbes. Il écarta les tiges avec son bâton et vit une statuette en bois noir posée là. Vite il courut au hameau et quelques personnes l'accompagnèrent pour voir la trouvaille. Avec précaution ils saisirent l'objet et reconnurent une vierge à l'enfant, sculptée dans un bois dur. Dans le socle, une petite cavité fermée par une vitre contenait un morceau de tissu. On emporta religieusement la statue au hameau en récitant le chapelet.
Le lendemain, surprise ! plus de vierge. Fort décontenancés, les gens du lieu retournèrent vers l'arbre creux. La statuette était là ! Ils se mirent à genoux, humblement, étonnés de ce prodige. Avec grande dévotion, chants et prières, les habitants de Bonson emportèrent ce mystérieux cadeau. Ils le déposèrent sur un trône fleuri, dans une maisonnette, à la garde d'une vénérable grand-mère et de sa petite-fille. Le lendemain matin, une délégation de fidèles arriva pour prier la Sainte Mère de Dieu... Plus de statue. Qui aperçurent-ils au bout du sentier arriver en courant ? Le petit pâtre qui les appelait : 'Venez, venez, la Sainte Vierge est dans l'arbre !"
Tous les habitants de Bonson comprirent vite que c'était là le lieu choisi par leur madone pour y rester et y être vénérée. Ils commencèrent tout de suite à édifier une demeure digne de la Reine du Ciel. Et de jour en jour, de siècle en siècle, aujourd'hui comme hier, la petite Vierge à l'Enfant attire des pèlerins.

> Le pèlerinage

Cette mystérieuse statue se révèle vite miraculeuse et devient un haut lieu de pèlerinage en Forez.
Les jeunes épouses se rendaient à Bonson pour consacrer à la mère de Jésus l'enfant qu'elles allaient mettre au monde. On déposait aux pieds de la Madone les petits enfants malades. Les adultes se hâtaient aussi vers la chapelle pour demander leur guérison. Les cultivateurs priaient pour obtenir la fertilité des champs et la cessation des fléaux qui s'abattaient sur les récoltes.
Les murs de cette chapelle témoignent dette dévotion par tous les ex-voto qui y sont accrochés. On y lit notamment de nombreux messages de remerciements.

> Mais un malheur se produisit…

Un matin du mois de mai 2002, les gardiens de la chapelle constatent avec effroi que la belle statue a disparu. Volée ! la vitre blindée installée par la mairie pour protéger la statue n’a pas suffi à en dissuader les voleurs. La presse relate ce triste événement, évoquant notamment la grande valeur de cette œuvre ancienne. Notons au passage qu’il d’agit d’une vierge noire. Toutes ces vierges noires ont toujours été auréolées de nombreux mystères. La gendarmerie mène l’enquête, mais aujourd’hui encore, cette statue reste introuvable…

> L’œuvre contemporaine de Michel Granger

« Je me demandais comment on pouvait remplacer un objet dont la disparition était un drame. Une œuvre d’art est irremplaçable. Et c’est là que l’idée m’est venue : il ne fallait pas chercher à remplacer la statuette, mais travailler sur son souvenir, son empreinte. »
Ce sont les mots de Michel Granger, artiste originaire de Roanne, qui a remporté en 2004 le concours lancé par la mairie de Bonson pour créer une œuvre pouvant succéder à la statue dérobée.
Il ne s’agit pas d’une statue, mais d'un ouvrage de verre et de lumière. Une œuvre de 100 kg composée de dix plaques de verre bleu et pailletées fondues les unes sur les autres. Au centre, une silhouette de la vierge à l’enfant découpée au jet d’eau rappelle le souvenir de la statue disparue. Un éclairage soigné vient souligner cette silhouette semblant flotter sur ce fond bleu marial. L’œuvre est accrochée, telle un tableau, devant la niche qui autrefois accueillait la mystérieuse statue.
« Si on retrouve la statuette, on pourra la remettre dans la niche. Il faut lui laisser la place de revenir. ». (M. Granger)
Le dernier mystère entourant cette statue reste le financement de l’œuvre de Michel Granger : un généreux donateur aurait fait don d’un lingot d’or à la mairie de Bonson à cet effet.
 
La statue apparaitra-t-elle de nouveau à Bonson ?
Dans la chapelle ou au creux d’un arbre ?
L’avenir nous le dira…
Chapelle de Bonson
à découvrir lors d'une balade en bords de Loire

 
Cet article vous est proposé par...

Laurent GUERRIERI
laurent@loireforez.com
04 77 96 08 69

Sources documentaires :
Forez histoire 
Forez info
Abbé Charles Signerin. "Notre-Dame de Bonson et son pèlerinage"

Michel Granger

Retrouvez toutes les "Courtes doses de Patrimoine" en Loire Forez
CLIQUEZ ICI
Twitter
Facebook
Site internet
Email
Instagram
Copyright © 2020 Office de tourisme Loire Forez, Tous droits réservés.
Vous recevez cet email car vous êtes membre du club des Clefs de Loire Forez

Notre adresse :
Office de tourisme Loire Forez
17 boulevard de la Préfecture
Montbrison 42600
France

Add us to your address book


Vous souhaitez changer comment vous recevez nos mails d'informations ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.

Email Marketing Powered by Mailchimp






This email was sent to << Test Adresse mail >>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Office de tourisme Loire Forez · 17 boulevard de la Préfecture · Montbrison 42600 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp