UNE COURTE DOSE DE PATRIMOINE
Numéro 23
Visualiser ce mail sur le web

La triste histoire de Pernette,

le succès de Victor de Laprade

 

 

Tels que noirs clochers au-dessus des bruyères,
Là, des volcans éteints surgissent les cratères,
Et les blocs de basalte en leurs entassements
Simulent, tout à coup, d’étranges monuments.
Là, dominant au loin la déserte étendue,
Pierre-sur-Haute en fleurs lève sa tête ardue,
Réservoir de torrents et de ruisseaux discrets
Où s’abreuvent tes fils, cher pays de Forez !
Victor de Laprade, Pernette
(Chant troisième : les réfractaires)


Pernette est l’une des œuvres les plus connues de Victor de Laprade.
Né à Montbrison en 1812, c'est à Lyon qu'il s'installe plus tard pour débuter une carrière d'avocat avant d'embrasser la littérature, sa passion. Il écrit des poèmes, publie des recueilles et enseigne les Lettres à la Faculté de Lyon. En 1858, il obtient la consécration d'être élu à l'Académie Française.

Pernette est un roman pastoral de quatre mille alexandrins, publié en 1870 par la librairie Académique Didier. L’action se situe dans de beaux paysage, chers à l’auteur. Ces mêmes paysages qui ont bercé sa tendre enfance ; le Forez. Une histoire romantique et tragique qui s’appuie sur les faits réels de l’invasion autrichienne en 1815.
 
Tout commence paisiblement. Pierre et Pernette, amoureux fous, célèbrent leur fiançailles. Durant le bon repas, le docteur les rejoint avec une triste nouvelle : Napoléon Ier demande cent à deux-cent mille hommes pour combattre à ses côtés, « tout ce qui peut marcher ». C’est la consternation. Pierre et les autres garçons du village fuient se cacher dans les monts du Forez.
Pernette s’en va retrouver son Pierre pour le prévenir des besoins encore plus grands de l’empereur en hommes armés. Les retrouvailles sont douces et chaleureuses. Arrive alors la joie de l’abdication de Napoléon annoncée par le docteur aux maquisards :
« Mes enfants, disait-il, vos mères sont en joie ; du sanglant recruteur vous n’êtes plus la proie ».
Une joie de courte durée lorsqu’ils apprennent l’arrivée de l’ennemi envahissant la patrie.
L’affrontement se prépare afin de défendre le territoire. L’ennemi arrive, la bataille débute et s’achève par une victoire des foréziens. Mais une balle perdue vient percuter le pauvre Pierre sous les yeux de sa bien-aimée. L’homme agonisant demande alors que leur mariage soit célébré. Le prêtre arrive pour officier et unir ces deux êtres dans la douleur. Sitôt mariée, sitôt veuve.
Le roman se termine bien des années plus tard. Pernette se confie à un jeune poète avant de mourir et d’être enterrée, comme elle le souhaite, auprès de son bien aimé… dans le haut Forez.

Retrouvez l'intégralité de Pernette sur Gallica, le site de la Bibliothèque Nationale de France :
Lire Pernette
Cet article vous est proposé par...

Laurent GUERRIERI
Guide conférencier
laurent@loireforez.com
06 82 29 13 45
Retrouvez toutes les "Courtes doses de Patrimoine" en Loire Forez
CLIQUEZ ICI
Twitter
Facebook
Site internet
Email
Instagram
Copyright © *|CURRENT_YEAR|* *|LIST:COMPANY|*, Tous droits réservés.
Vous recevez cet email car vous êtes membre du club des Clefs de Loire Forez

Notre adresse :
*|HTML:LIST_ADDRESS_HTML|* *|END:IF|*

Vous souhaitez changer comment vous recevez nos mails d'informations ?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.

*|IF:REWARDS|* *|HTML:REWARDS|* *|END:IF|*






This email was sent to *|EMAIL|*
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
*|LIST:ADDRESSLINE|*

*|REWARDS|*