Montbrison, capitale historique 

Collégiale Notre-Dame

Visites guidées à Montbrison

Théâtre des Pénitents

Offrez-vous une pause pour venir découvrir cette ville, riche d’histoire, accrochée à sa colline.

Montbrison, capitale des Comtes de Forez vous plongera en plein Moyen-Âge en parcourant l’histoire des Comtes de Forez. De cette époque ancienne subsistent bien des trésors : la Tour de la Barrière, la Collégiale Notre-Dame d’Espérance ou encore la Salle Héraldique de la Diana.

Avec Montbrison de cour en cour, votre guide vous ouvrira les portes des cours intérieures des hôtels particuliers Renaissance des grandes familles foréziennes. Chacun rivalisait d’originalité pour afficher la plus belle façade et déployer sa fortune aux yeux de tous. 


Agenda

Montbrison de cour en cour

Les samedis à 14h30

Vacances d'hiver

11, 18 et 25 février

4 mars

 

Vacances de printemps

8, 15, 22 et 29 avril

Vacances d'été

15, 22 et 29 juillet

5, 12, 19 et 26 août

2 septembre


Journées de la Fourme et des Côtes du Forez

30 septembre à 14h30

1er octobre à 10h30

 

Vacances d'automne

28 octobre

4 novembre 


Montbrison, capitale des Comtes de Forez

Les vendredis à 14h30

Vacances d'été

14, 21 et 28 juillet

4, 11, 18 et 25 août

1er septembre



Infos pratiques

Tarif plein 6€, tarif réduit 5€, tarif privilège 4,50€, gratuit moins de 12 ans

 

Rendez-vous : Maison du Tourisme de Montbrison, place Eugène Baune.

 

DÉPART ASSURE



VISITES EN GROUPES

Vous êtes une association, une école, une entreprise, un groupe d'amis... et vous souhaitez organiser une visite ?

 

Une offre spécifique est réservée aux groupes (à partir de 10 pers.)*

 

> EFFECTUEZ UNE DEMANDE

*Tarifs sur devis


Montbrison, capitale historique du Forez


> HISTOIRE

Blason de Montbrison
Blason de Montbrison

XIème siècle : La première mention écrite de Montbrison remonte au XIème siècle par l'acte de fondation d'un hopital sur une butte basaltique, expliquant aussi la présence de plusieurs habitations, d’une chapelle, puis du donjon fortifié. A la création du Comté de Forez en 1173, Montbrison devient capitale avec un rôle important dans les domaines administratif, judiciaire et militaire. On assiste alors à l'extension des habitations sur les pentes de la butte, puis le long du « Grand Chemin de Forez », emprunté, entre le XI et le XIIIème siècle,  par les Jacquaires et les marchands.

Au XIIIème siècle apparait alors le premier rempart autour de la butte pour protéger les premières constructions.

Blason Forez
Blason des Comtes de Forez

1173 : Après de nombreux conflits entre le Comte et l'Archevêque de Lyon, se disputant tous deux le pouvoir sur le grand territoire qu'est le comté de Forez & Lyonnais, les deux hommes arrivent à un accord en 1173 nommé le "permutatio" scindant le territoire en deux entitées : L'état episcopale du Lyonnais où l'Archevêque prend le pouvoir, et le Comté de Forez. Dès lors, Le Comte s'installe à Montbrison, point central du Comté de Forez, et fait bâtir autour du donjon, une nouvelle forteresse.

Blason Duc de Bourbon
Blason Duc de Bourbon

1372 : Après un règne de deux siècles, la dynastie des Comtes de Forez s'éteint avec Jean II, dernier Comte de Forez qui meurt sans descendance. Quelques années auparavant, l'avenir du Comté est scellé par le mariage de Anne Dauphine, nièce de Jean II et seule héritière du Comté, avec Louis II, Duc de Bourbon. Dès 1372, le Comté de Forez se trouve donc sous l'autorité du Duc de Bourbon. Montbrison devient capitale secondaire du Duché.

Tableau de François Ier

1531 : Profitant de la mort du dernier Duc de Bourbon, François Ier rattache le Duché du Bourbonnais, ainsi que le Comté de Forez, au Royaume de France. Le Roi de France vient officialiser sa prise de pouvoir en avril 1536 par un séjour dans le Forez, traversant Saint-Rambert, Saint-Héand, La Fouillouse, et bien sûr Montbrison où il est accueilli avec faste par les chanoines de la Collégiale Notre-Dame d'Espérance.

Vue aérienne de Montbrison

XIXème siècle : Suite au démentèlement des grands remparts construits au XVème siècle et encerclant la ville de Montbrison, des boulevards y sont aménagés. L’élite Montbrisonnaise qui possède des hôtels particuliers le long de l’ancien « Grand Chemin de Forez » fait construire de nouvelles demeures à proximité des nouveaux boulevards.

A la création du département de la Loire, Montbrison devient Préfecture de la Loire de 1801. Celle-ci s'installe dans l'ancien collège des Oratoriens, laissé vacant depuis la révolution Française. La préfecture est ensuite transférée en 1856 à Saint-Etienne, laissant à Montbrison le statut de sous-préfecture.


Montbrison, de cour en cour

Montbrison de cour en cour
Crédit photo : Janine Tissot

Depuis l'ancien "Grand Chemin de Forez" au moyen-âge jusqu'aux boulevards du XIXème siècle, parcourez la ville à la découverte des hôtels particuliers et de leurs trésors.

Plafond peint - Hôtel aux Lions
Plafond peint

> HÔTEL AUX LIONS

Première demeure d'architecture classique construite à Montbrison, cet hôtel particulier abrite une cour intérieure récement restaurée dans le style du XVIIème siècle, ainsi qu'un salon d'apparat décoré d'un plafond peint à caisson et à stalactites.

Ce plafond aussi en cours de restauration révèle le raffinement de la décoration du XVIIème siècle, illustré de dizaines de bouquets de fleurs différents aux couleurs vives ainsi que des parties recouvertes à la feuille d'or.

Cour intérieure

> HÔTEL GIRARD DE VAUGIRARD

La famille de Vaugirard est connue pour la construction du Château de Vaugirard à Champdieu, château de plaisance pour cette famille qui possèdait un hôtel particulier en plein coeur de Montbrison.

Dans cette cour, nous y retrouvons encore aujourd'hui une belle tour escalier, un puit, ainsi que deux sculptures en bas-relief représentant des personnages mythologique en pleine chorégraphie.

> HÔTEL LEON DE SAINT PULGENT

Après avoir emprunté le corridor voûté en croisées d'ogives, on arrive dans une jolie cour intérieure inspirée de la renaissance. Fenêtres à meneaux, ancienne tour escalier délaissée par la suite par une nouvelle cage d'escalier plus moderne... Vous aurez la possibilité de trabouler à travers cet hôtel particulier.


Montbrison, capitale des Comtes de Forez

> LA COLLEGIALE NOTRE-DAME D'ESPERANCE

Collégiale Notre-Dame d'Espérance

Fondée par Guy IV en 1223, le chantier de la Collégiale durera près de deux siècles et demi. A l'image de la puissance du Comté de Forez, Guy IV voulu cette collégiale forte et imposante. C'est aujourd'hui la plus grande église gothique du département de la Loire.

 

> LA SALLE HERALDIQUE DE LA DIANA

Salle Héraldique de la Diana

En 1296, alors que le Comte Jean Ier de Forez épouse Alix de Viennois, il décide pour cette occasion de faire bâtir une nouvelle salle d'apparat. Murs en pisé et plafond lambrissé peint de plus de 1700 blasons ; un décor fastueux.

Rachetée puis restaurée par la municipalité de Montbrison dans les années 1860, elle abrite très vite la Société Historique et Archéologique de la Diana créée en 1862 par le Duc de Persigny.


Et bien d'autres monuments...

L'annonciation
"L'annonciation" par RP Couturier

> LE COUVENT DES URSULINES

Actuel Collège Victor de Laprade

Fondé au XVIIème siècle par Marie Chapuis de La Vilette, le Couvent des Ursullines prodiguait l'enseignement auprès des jeunes filles. Après la Révolution Française, plusieurs attributions seront données à ces bâtiments vide : caserne, collège impérial, petit séminaire et enfin, collège privé.

Retenons le passage d'un homme dans cet établissement : le Révérend Père Marie-Alain Couturier. Cet homme a laissé derrière lui trois peintures au sein de la chapelle du collège que nous vous invitons à découvrir.

Palais de Justice

> LE COUVENT DES VISITANDINES

Actuel Palais de Justice

XVIIème siècle, dans les années 1640, l'ordre de la Visitation fonde à Montbrison un couvent de grande envergure. Ce sont plus de 200 jeunes filles de haute bourgeoisie qui y sont accueillies en même temps. Au XVIIIème siècle, les visitandines font construire la chapelle Sainte-Marie, à l'image de la puissance du couvent, on bâti un monumental dôme d'ardoise.

Lorsqu'en 1801, Montbrison devient Préfecture, on installe aussi le palais de Justice et la Cour d'Assises de la Loire dans cet ancien couvent. Montbrison devient donc ville très animée lors de l'accueil de certains procès comme celui de Ravachol en 1892.

Hall d'honneur
Hall d'honneur

> LE COLLEGE DES ORATORIENS

Actuelle Sous-Préfecture

Fondé en 1620 à la demande des notables Montbrisonnais, le Collège des Oratoriens est le premier établissement à prodiguer l'enseignement auprès des jeunes garçons de la bourgeoisie. Le bâtiment, victime d'un incendie est reconstruit selon les principes de l'architecture néoclassique et abrite, après la révolution, à partir de 1801, la Préfecture du département de la Loire.

Afin d'y accueillir convenablement la Préfecture, de nombreux aménagements sont réalisés, et une prestigieuse décoration est réalisée dans le hall d'honneur ainsi que les différents salons. 

Parcourez ces salons du XIXème siècle décorés entre autre de grisailles.